Le Bois

Avantage du bois

Le bois et un matériau naturel de construction qui offre des avantages indéniables. Il est modulable, flexible, économique, facile à mettre en œuvre, possède une bonne inertie thermique et est écologique.

Modulabilité et flexibilité des constructions en boisé du bois :

Ossature légère, poteau-poutre, panneau de bois massif, construction modulaire et préfabriquée… Il existe différentes manières de construire en bois et ce matériau offre une grande diversité de possibilités architecturales du fait de ses nombreuses qualités.

Une construction à ossature légère en bois par exemple, offre une grande souplesse au niveau de la conception et s’adapte à de nombreuses typologies architecturales.

  • Les propriétés mécaniques du bois n’imposent que très peu de limites au moment de la conception et de la construction. Il est possible de réaliser de grandes portées grâce à l’utilisation de poutres en bois, de créer ainsi de belles volumétries (jusqu’à 8m de hauteur) et des ouvertures de grande envergure.
  • Sa grande légèreté en fait un matériau capable de s’adapter à presque tous les types de sites (terrains urbains ou ruraux, en pente, à faible portance…).
  • Le bois offre une flexibilité intéressante au moment des modifications ou des réparations (création de baies, extensions…).
Exemple de construction bois – Crédit BATIMAT

Rapidité de mise en œuvre du bois et économie

La préfabrication de certains éléments (panneaux bois massifs, murs, éléments de structures) réalisés en atelier et assemblés sur le site offre de nombreux avantages lors du déroulement des travaux.

  • La préfabrication permet de réduire les délais d’environ 25 à 30 %. La mise en œuvre est plus rapide et ce type de construction nécessite moins de main d’œuvre, ce qui permet de réduire les coûts.
  • Du fait du plus faible poids des structures en bois, le coût de la construction des fondations (matériaux, mise en œuvre et main d’œuvre) est lui aussi moins important.
  • La possibilité du montage du bâti par filière sèche, c’est-à-dire par assemblage, sans engin de chantier et sans eau (et donc sans temps de séchage). Cette technique de construction sèche, au-delà de générer moins de nuisance sonore, permet également de réduire le temps des travaux et de réaliser des économies d’énergie.
  • La préfabrication en atelier facilite l’auto-construction. Certains constructeurs proposent même des maisons en bois en kit avec assistance technique incluse (aide à la construction). Selon la complexité du modèle et la quantité de mètres carrés, un particulier peut alors espérer construire sa maison en kit en à peine quelques semaines.
Mur ossature bois préfabriquées – Photographe : Rainier Villeton

Confort et isolation thermique du bois

Au-delà du confort et de l’atmosphère chaleureuse générée par les constructions en bois, ce matériau possède également de grandes qualités, tant au niveau acoustique que sur le plan thermique :

  • Le bois est 12 fois plus isolant que le béton !
  • Le bois est un matériau très peu conducteur. Sa mise en œuvre combinée à de bons isolants offrent d’excellentes performances thermiques.
  • L’absence de rayonnement des parois froides et de ponts thermiques (dues aux techniques de mise en œuvre) permet de limiter les déperditions de chaleur.
  • Comme tout matériau organique, le bois est un matériau qui “respire”. À ce titre, il participe à la régulation de l’hygrométrie (l’humidité) dans l’habitat et contribue au confort du climat intérieur.

Le bois : un matériau durable

Le matériau bois répond à un certain nombre de cibles de la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale), notamment :

  • Le bois est une matière première renouvelable.
  • Son coût de fabrication énergétique (quantité d’énergie grise nécessaire à sa production) et le taux de déchet qui en résulte sont extrêmement faibles en comparaison des autres matériaux de construction (brique, béton, acier).
  • Il s’agit d’un matériau facilement valorisable et recyclable en fin de vie.
  • La production du bois permet aux forêts de se développer et génère un impact positif sur l’environnement. Lors de sa croissance, le bois absorbe et stocke du CO² et produit de l’oxygène, constituant alors un véritable “puits de carbone”. Une fois coupé, le bois continue de stocker le CO² présent dans l’air jusqu’à la fin de sa vie. Il s’agit donc d’un puissant outil de lutte contre l’effet de serre.
  • Il contribue à améliorer les performances énergétiques du bâtiment grâce à ses qualités isolantes. Le bois permet également de limiter les déperditions énergétiques.

Pour être considéré comme un matériau réellement écologique et durable, le bois doit tout de même répondre à divers critères, dont le choix de l’essence (exotique, et donc importée, ou issue de forêts métropolitaines gérées de manière durable ou non) et la cohérence de la mise en œuvre. Ses qualités écologiques (sur le plan environnemental ou de santé) sont donc tout de même à mettre en perspective dans la globalité du projet architectural.

Le bois : Une alternative à la construction traditionnelle – Photographe : Lambda House

Le bois : un matériau esthétique

Avec la grande variété d’essences disponibles, le bois présente une incroyable gamme d’options esthétique (rondins, poutres, panneaux, lambris, parquets…). Il est possible aussi d’adapter tous les types de revêtements (intérieurs et extérieurs) ouvrant ainsi à l’infini la palette des coloris et des matières. Les textures présentées ci-dessous ne sont pas exhaustives (il en existe des plus foncés, plus clairs, traités…).

Le bois face au feu :

Contrairement aux idées reçues, le bois n’est pas plus fragile qu’un autre matériau face au feu. Il affiche même une résistance non négligeable en comparaison d’autres matériaux :

  • Lors d’un feu, la partie superficielle du bois se carbonise, retardant ainsi l’effet des flammes.
  • Le bois transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton et 250 fois moins vite que l’acier.
  • Ce matériau ne dégage que de l’eau et du CO² durant sa combustion.

Le bois est un matériau à combustion lente qui conserve sa portance et ses capacités mécaniques jusqu’à 1200°C (contre 450°C pour le béton et 650°C pour l’acier). A durée de combustion égale, le bois présente donc moins de risque de s’écrouler lors d’un incendie

Partager:
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

NOS DERNIERS ARTICLES

Propriété du bois

Propriétés du bois : Généralités Variabilité du matériau : Le bois et un matériau naturel vivant qui peut être classé par espèce / essence.

Lire la suite...

Le Bois

Définition du bois : Généralités Le bois est un matériau naturel provenant des arbres et de certains végétaux. Sa matière ligneuse et compacte est

Lire la suite...
La Matérauthèque

Nous souhaiterions avoir votre avis

connect

we'd love to have your feedback on your experience so far